Pourquoi le chien coure-t’il toujours après le chat?

Bonjour,

Ci-dessous une petite histoire qui m’a été racontée par Marie-Jeanne une congolaise vivant en Suisse lors de la fête de la callebasse à l’école de Cormanon à Villars-sur-Glâne . Voici donc cette comptine.

Il était une fois le chien et le chat. En ce temps ils étaient amis et se voyaient souvent. C’était une époque dure : la famine s’était installée. La famine c’est quand il n’y a plus rien à manger : fini la viande, fini les légumes, fini les fruits, fini le manioc. Les lézards étaient introuvable, les insectes étaient partis… Le chat et le chien avaient donc tous les deux le ventre vide. Un jour le chat proposa au chien ceci : ” Et si on mangeait nos mères? ”

Le chien lui dit : “Nos mères? Mais tu es fou. C’est elle qui nous ont mis au monde, on ne peut pas les mager.”

Le chat lui répondit : “Mais nos mères sont vieilles. Elle ne vont pas encore vivre longtemps. Nous sommes leurs enfants, elles vont accepter de se sacrifier pour nous. Est-ce que toi tu vois une autre solution pour ne plus avoir faim?”

Le chien continua de refuser. Le jour d’après ils se rencontrent à la croisée des chemins et continuent  la discussion. Le chat continu sur sa proposition. Le chien refuse toujours. Et le jours d’après ils se revoient. Le chat revient à la charge. Jours après jour, le chat répète inlassablement la même idée. Au bout du 9ème jour de jeune, le chien accepte l’idée du chat : il a faim!

Le chat dit alors a son ami : “Merci mon ami. Tu ne le regrettera pas. Je vais monter le chemin pour aller dans ma case. Ensuite je tuerais ma mère. De l’endroit où l’on se trouve, tu verras le sang descendre le long du ruisseau. A ce moment tu pourras aller chez toi pour tuer ta propre mère. Nous nous retrouverons ici pour manger nos mères.”

Le chien acquiesça. Le chat se mit en route. Arrivé près de sa case, il pris des baies et les écrasa dans sa main laissant le jus rouge se répandre dans le ruisseau qui descendait vers le chien. Le chien vit le ruisseau se teinter de rouge. Il alla chez lui et tua sa mère. Le chat pris des cailloux, les emballas dans une feuilles de bananier et les mis à cuire. Le chien découpa sa mère, mis les morceaux dans une feuille de bananier et les mis à cuire. Les deux amis se retrouvèrent au lieu convenu pour festoyer. Le chien mangea sa mère. Le chat pris un morceau, fit semblant de la mordre et le recracha en s’écriant : ” Elle est trop dure, je ne peux pas la manger.” Il jeta son paquet. Le chien donna un morceau de son propre repas au chat qui accepta.

Peu de temps après la famine s’arrêta. Le chien s’en alla trouver son ami le chat. Il était près de la case de celui-ci quand tout à coup il entendit la voie de la mère du chat. Il se demanda s’il était fou. Il entra dans la case. Il vit la mère du chat qui rigolait avec son fils. A ce moment le chien s’écria : “Viens ici, je vais te tuer!”. Le chat fila très vite. Aujourd’hui encore le chien coure toujours après le chat.

Meilleures salutations.

Jean.

Illusions d’optique

Bonjour à tous,

Avec peu de moyens, beaucoup d’imagination et encore plus de travail, il est possible de faire des illusions d’optiques. Il existe un concours annuel des illusions d’optique : http://illusioncontest.neuralcorrelate.com/

L’édition 2010 du concours a fait couler beaucoup d’encre sur l’internet. Le vainqueur fût un japonais du nom de Koukichi Sugihara avec l’illusion ci-dessous.

Il a aussi publié un kit de construction disponible ici ( attention il faut ajouter des bandes pour simplifier le collage ) : http://home.mims.meiji.ac.jp/~sugihara/hobby/MLSunfoldedsurfaces.pdf

Il a une page hobby ici : http://home.mims.meiji.ac.jp/~sugihara/hobby/hobbye.html

Bonne construction et meilleures salutations.

Jean.