Sorens c’est fini !

Bonjour à tous,
j’avoue être assez heureuse que tout ceci soit terminé, quel boulo ! 83 personnes étaient attendues !
Bilan plutôt positif, il me semble que les gens on apprécié, l’ambiance, le repas, la musique. J’aurais aimé que le moment de discussion ne soit pas interrompu par la reprise de la musique et l’éclipsage de plusieurs personnes.
Je propose à ceux qui voudraient encore plus échanger de reprendre contact avec nous. De notre côté j’organiserai une petite réunion avec les personnes que je sais intéressées.
En tout cas, j’ai eu beaucoup de plaisir à voir tous ce monde et j’espère que nous avons pu leur transmettre un peu de ce que nous avons vécu.
Salutations.
Yasmine

Fête des couleurs à Aigle, un festival du Monde en couleur

Bonjour à tous,

vendredi et samedi, nous étions sur un stand à la fête des couleurs d’Aigle.

J’ai beaucoup aimé cette ambiance.

Ça a été pour nous l’occasion de se présenter, de parler de notre aventure au Mali. Sur notre stand, nous proposions nos lettres circulaires ainsi que des jolis habits qu’Adama avait confectionné, des sucreries maliennes et des confitures et sirops que j’avais cuisiné.

L’expérience fut riche, pas d’un point de vue économique, mais en expérience et rencontres.

Nous réitérerons tout ça l’année prochaine.

C’est Christiane qui avait tout organisé, déjà avant que nous rentrions en Suisse, elle nous a aidé à présenter tempo-bamako tout en présentant aussi son site internet, valaisfamily, où vous trouverez pleins d’informations concernant les familles, elle mettait à disposition des prospectus, des proposition de camps de vacances, c’était une jolie collaboration. Merci Christiane !

Merci à Stan pour son aide de vendredi, heureusement qu’il était là pour nous aider à tout monter, faut dire que ça a été une première fois instructive, le stand est passé d’une natte les premières heures à tables sous une tente un peu plus tard puis des chaises et je pense qu’entre vendredi et samedi l’esthétique c’est aussi passablement amélioré.

Merci à Susanne, notre responsable événement qui nous a accompagné toute la journée de samedi.

Sans oublié Laiticia qui travaillait sur le site et qui nous a réservé une jolie place pour notre stand.

Et y a pas que nous qui avons eu du plaisir, les enfants s’y sont amusés comme des fous.

Salutations et bonne journée !

Yasmine

Quelques contactes qui étaient sur le site :

Une créatrice de bagues en céramique (j’ai vraiment beaucoup aimé !)

Myriam Ferrer

http://myriam-ferrer.ultra-book.com

Une caricaturiste

Emilce Peixoto

www.karika.ch

Une association de solidarité pour Haïti

Brin de soleil

Sophie et Stéphane Aymon

Rte de la Place 17

1966 Ayent

Songkiiba, association d’aide aux orphelins du Burkina Faso

www.songkiiba.ch

8 mars journée internationale des femmes

C’est le 8 mars qui a été choisi pour fêter les femmes.

Mais aussi pour leurs permettre de se mobiliser et revendiquer leurs droits.

Ce matin je pars habillée du pagne de la fête (ici pour chaque grande occasion, un pagne (un tissu) est créé).

Nous allons défiler dans les rues de Bamako.

L’origine de cette journée est due aux luttes ouvrières et les manifestations de femmes réclamant le droit de vote, de meilleures conditions de travail et l’égalité entre les hommes et les femmes, en Europe au début du 20ème siècle.

C’est Clara Zetkin qui en 1910 proposa d’instaurer un jour dédié aux femmes.

Clara Zetkin (1857-1933) grande militante pour les droits des femmes, développa le mouvement féminin socialiste en Allemagne.

Salutations.

Yasmine

En image un mélange de plusieurs tableaux de Gustav Klimt.

Quelques liens intéressants :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Clara_Zetkin

http://www.universalis.fr/encyclopedie/clara-zetkin/

http://www.espacefemmes.org

pour le 8 mars à Fribourg

La planche à laver

Bonjour à tous !

Bon je préfèrerais que ça soit Jean qui vous parle de cette engin, ce serait mieux non ?

Ici la lessive se fait avec cette planche, c’est assez efficace, surtout que nous lavons à froid. Pour les grosses grosses tâches on peut aussi utiliser une brosse.

Mais attention avec ce traitement, les habits ont une durée de vie assez limitée.

Ici, c’est généralement les femmes qui font la lessive, à moins que l’homme vive seul, là il se débrouille pour la faire lui-même et il y arrive très bien. Par contre après le mariage, sans aucune commotion apparente, il semblerait qu’il perd toute connaissance à ce sujet.

Quand on a la chance d’avoir un puits propre, la lessive se fait avec son eau, ce qui permet de jolis économies en eau. On voit souvent au bord du Niger, des femmes laver leur linge et le faire sécher sur les rives.

Bonne journée

Yasmine